pourquoi un rugbyman devrait se lancer dans la creation d une boite de production francaise

Qu’est-ce qu’une boite de production française ?

Prendre le rugby comme étant votre seul travail et la source de vos seuls revenus est souvent une erreur que commettent de nombreux athlètes. C’est d’ailleurs pour cela que les différents clubs gérés par Fédération Française de rugby inscrite, mais aussi proposent à ses adhérents un ensemble de formations en parallèle de leurs entraînements. Cela leur permettra de constamment avoir un plan B, car une carrière dans le rugby peut être très florissante, mais elle est non seulement très limitée dans l’âge. Mais en plus de cela, les blessures graves sont monnaie courante dans ce domaine. Afin de garantir votre avenir, un secteur est notamment en pleine expansion : celui de l’audiovisuel. En suivant cette lancée, il vous sera possible de créer votre propre boîte de production française.

Que désigne une boîte de production française ?

La boîte de production a connu différents noms à travers le temps et l’espace. A ne pas confondre avec la box mensuelle qui est un produit très à la mode en ce moment. Parmi les plus connus, nous pouvons citer :

  • Boite audiovisuel ;
  • Société ou agence de production ;
  • Block 8.

Mais quelle que soit son appellation, son but a toujours été orienté vers la concrétisation des idées du client en une vidéo audio ou pas. De ce fait, une boîte de production représente toute structure permettant de réaliser et de concevoir des œuvres qui peuvent être centrées sur la musique, l’art ou encore des films.

Il faut savoir que généralement, les boîtes de productions françaises qui ont le plus réussi dans le domaine du showbiz sont celles qui sont centrées dans le domaine de l’audiovisuel. Elle représente toute l’industrie qu’il y a derrière le cinéma, mais également la production de films et d’émissions qui passent à la télé. En outre, pour les rugbymen intéressés par la création de leur propre boîte de production française, les démarches sont assez similaires à celles mises en place pour créer une entreprise ordinaire.

La formation à suivre par un rugbyman pour monter une boite de production française

Une carrière dans le rugby doit souvent être accompagnée d’un projet de secours. En effet, lors d’un entraînement de rugby ou lors d’un match, les joueurs de rugby s’exposent constamment à des risques qui les empêcheraient de regagner le terrain de rugby avec leur pleine capacité. Certes vous votre ligue vous payera des dommages, des indemnités, etc, mais cela peut rarement être suffisant, et de l’inactivité ou l’absence de but dans votre vie peut être une cause de stress, voire de dépression. Face à cela, il est possible de s’orienter vers un métier qui est généralement qualifié de créatif : Devez producteur.

Tout d’abord, il faut savoir que ce domaine n’exige pas l’obtention d’un diplôme en particulier pour produire :

  • Des clips vidéo ;
  • Des films ;
  • Des vidéos qui couvrent des événements.

C’est d’ailleurs son ouverture qui fait d’elle un projet parfait pour un joueur de rugby, mais pas que ! Cependant, pour éviter de se lancer tête baissée dans un tel projet, sans être sûr d’avoir les compétences nécessaires, il est conseillé d’intégrer des formations adaptées et proposées par des universités ou encore des écoles. Ces dernières sont généralement diplômantes. De ce fait, il vous sera possible de la trouver en BTS, mais également en spécialisation dans une formation Master. Elles vous permettront d’acquérir un savoir-faire de qualité pour gérer vos finances ainsi que le côté administratif de votre boîte, mais plus important encore, vous pourrez améliorer et optimiser vos connaissances audiovisuelles.

Le coût pour créer une boite de production en France

Tout d’abord, il faut savoir que les frais engendrés par la création d’une boite de production française différente en fonction de la forme juridique que vous voulez faire prendre à cette dernière. En effet, il vous sera possible de la créer sous le statut d’une micro-entreprise ou en une société de production. En optant pour le premier statut, le rugbyman s’épargne un nombre important de démarches et de frais. En effet, il est totalement gratuit de vous inscrire au RCS, mais pour acquérir le statut d’AERL des frais de greffe de 48.16 euros sont exigés. Toutefois, quel que soit votre choix, les démarches devront être effectuées sans aide.

Dans le cas où vous opteriez pour le statut de société, chaque étape (rédaction de statuts, annonce légale, immatriculation, etc) nécessite des frais qui varient selon sa forme (SAS, EURL, SARL, ou encore SASU). Ils peuvent aller de 2 000 à 2 500 euros.

Retour haut de page